L’Île d’Oléron

L’île d’Oléron représente la plus grande île française métropolitaine après la Corse. Elle est située en région Nouvelle-Aquitaine dans le golfe de Gascogne. Cette île fait partie intégrante de l’archipel charentais. C’est l’endroit idéal pour se détendre en raison de la beauté de ses paysages et de la douceur de son climat. Petit tour d’horizon sur l’histoire de cette île et tout ce que vous pouvez visiter.

L’île d’Oléron à travers le temps

L’île d’Oléron faisait autrefois partie du continent. Elle était peuplée au début de la période quaternaire. En effet, il y avait des silex taillés sur ce territoire. Ce dernier était toujours inondé de forêts. Plusieurs animaux sauvages tels que les sangliers et les daims y vivaient. L’histoire de l’île d’Oléron a laissé peu de traces jusqu’au Moyen Âge.

Il faut juste noter que ce fief est passé entre les mains de trois seigneurs souverains de 910 à 1039. Guillaume Ier, duc de Guyenne et comte de Poitou en fut propriétaire de 910 à 958. De 958 à 987, Geoffroy II Martel, comte d’Anjou en fut le maître. La période de 987 à 1039 a été marquée par l’arrivée du comte de Poitou, Guy.

Jusqu’au milieu du XVᵉ siècle, l’île d’Oléron fut tyrannisée par la France, ensuite par l’Angleterre. Elle connut par la suite des temps de paix. Par contre, cette accalmie n’a pas fait long feu. Elle a complètement disparu quelques années plus tard. L’île a été confrontée à la Révolte de la gabelle, un impôt considérable instauré par François Ier, le roi de France. Il l’a imposé aux producteurs de sel de la région.

Après, de 1548 à 1628, il y a eu les guerres de religions. Celles-ci ont touché toutes les églises de l’île. Elles opposaient les protestants et les catholiques. Plusieurs personnes furent lésées par cette lutte sanglante. Dès 1628, Richelieu a pris possession de La Rochelle. Ce changement a marqué la fin des combats incessants. L’île a alors retrouvé toute sa quiétude.

C’est de cette manière que la construction d’une citadelle a commencée au Château-d’Oléron. La façon dominatrice qu’avaient les protestants de traiter les personnes a entraîné un exil de masse en 1685. Les exilés ont trouvé refuge en Angleterre ou en Hollande. La citadelle du Château-d’Oléron a été changée en prison d’État avec la révolution. Elle gardait enfermés les révolutionnaires et les prêtres réfractaires.

Les villages se trouvant sur l’île d’Oléron ont changé de nom lors de la révolution de 1793. Saint-Georges est rebaptisé L’Unité, Le Château devient L’Égalité. La Montagne est le nouveau nom de Saint-Trojan et La Fraternité celui de Saint-Pierre. Dolus est devenu Sans-Culotte. Quant au fief oléronais, il devient l’île de la Liberté. Ensuite, tout reprend son cours normal sur l’île. La culture de la vigne et l’ostréiculture évoluent et se déploient.

Une route a été installée en 1837. Elle sert de liaison entre le Château-d’Oléron et le Chassiron. En 1855, le Château-d’Oléron est relié au Chapus et Boyardville à La Rochelle. C’est grâce à un vapeur que ce lien a vu le jour. Dès 1904, une voie ferrée a été créée à proximité de Saint-Denis d’Oléron. En revanche, l’île a été dominée par l’Allemagne en 1940. Cette dernière était perçue comme un lieu stratégique pour eux. Ils y ont fait construit plusieurs ouvrages défensifs. Le territoire fut libéré en 1945 par les troupes françaises.

Les vacances à la mer ont pris beaucoup d’ampleur dans les années 1960. De ce fait, le transport par bateau des véhicules des touristes ne faisait plus l’affaire. Il a fallu construire un pont. Cette décision a été prise par le Conseil Général de la Charente-Maritime. Le démarrage effectif des travaux a débuté en mai 1964 et s’est terminé en 1966. Bien après cette prouesse, les ponts de Seudre, de l’île de Ré et de Rochefort ont vu le jour.

L’île d’Oléron d’un point de vue touristique

Faire du tourisme à l’île d’Oléron c’est visiter 8 villages, une citadelle et la plus haute lanterne des morts du pays. Vous pourrez également contempler des paysages splendides. Vous avez ainsi la possibilité de faire le plein de nature. C’est l’occasion de profiter du spectacle avec des falaises difficiles d’accès, des vignobles, des dunes douces, des plages de sable fin et des marais.

Partez à la découverte de sites naturels tels que la Port des Salines, le Marais aux Oiseaux et celui de Bris. Le Port des Salines est l’endroit idéal pour explorer les métiers de la saliculture. Lors de ces sorties natures, vous allez observer une faune et une flore diversifiées.

En effet, il y a près de 250 espèces d’oiseaux, des dizaines d’espèces de mammifères et des centaines de végétaux uniques. Faites également des promenades sur les massifs forestiers de l’île. Ils sont à l’abri des vents océaniques. Explorez ainsi les sentiers balisés et les pistes cyclables.

En outre, l’eau du littoral de l’île d’Oléron est d’excellente qualité. C’est donc le moment de se baigner en famille, de faire des sports de glisse ou du char à voile. Vous avez à disposition plusieurs plages comme celle de Foulerot. Faites du kayak dans les marais, le surf ou encore le jet-ski sous le viaduc d’Oléron.

Par ailleurs, découvrez l’histoire de l’île à travers la richesse de son patrimoine historique. Visitez des sites historiques tels que la citadelle du Château d’Oléron ou le fort Louvois. Ce dernier a été construit entre l’île d’Oléron et le bassin de Marennes au XVIIᵉ siècle. À marée basse, vous y allez à pied et lorsqu’elle est haute, privilégiez le bateau.

Accédez aussi au phare de Chassiron en gravissant 224 marches. Vous pourrez jouir d’une vue à couper le souffle sur le continent, l’île d’Oléron, celle de Ré et Ford Boyard. N’oubliez pas de visiter la cité de l’huître. Il s’agit d’un centre d’interprétation se trouvant en plein cœur du bassin de Marennes.

Le temps d’une visite, vous allez voir le milieu ostréicole d’une façon amusante. Participez à plusieurs animations, des dégustations et démonstrations. Visitez également le bassin des Marennes. Vous pourrez voir le village de Bourcefranc-le-Chapus, la vieille place de Brouage. Le moulin à marée des Loges à Saint-Just-Lazac, le Port Paradis sont aussi des lieux incontournables à ne pas manquer.